L'œil et ses défauts

Comprendre son ordonnance

Voici en général comment sont rédigées les ordonnances :

ordonnance - explications

Il y a certains éléments clés notés sur l'ordonnance :
OD = œil droit
OG = œil Gauche
VL = vision de Loin
VP = vision de Près
Add : Addition (dans le cas de la presbytie)
Le signe « + » indique que vous êtes hypermétrope.
Le signe - » indique que vous êtes myope.
La valeur de ce chiffre indique le degré de myopie ou d’hypermétropie : plus le chiffre est élevé, plus la correction optique est forte.
Une valeur entre parenthèses indique la présence d’un astigmatisme.

Remarque, comme vous l'avez peut-être déjà remarqué, souvent la correction notée sur votre facture ou votre carte de vue n'est pas toujours la même que celle notée sur votre ordonnance !
C'est normal, cela vient du fait que la correction optique notée sur l'ordonnance doit être "traduite" en correction optique pour les verres ophtalmiques !
Cela s'appelle la transposition, le cylindre (l'astigmatisme) est passé en valeur positive, en changeant son axe de 90°, et en additionnant sa valeur à celle de la sphère !
Cela semble complexe mais ç'est plutôt simple !
Exemple : les deux corrections optiques ci-dessous sont strictement identiques, et donnent le même verre !
+1.00 (-0.25) 15°         et        +0.75 (+0.25) 105°

Sauf contre indication de l'ophtalmologiste ou premier équipement concernant presbytie, la durée de validité de l'ordonnance médicale est fixée à :
- 1 an, pour les patients âgés de moins de 16 ans
- 5 ans, pour les patients âgés de 16 à 42 ans
- 3 ans, pour les patients âgés de plus de 42 ans

Consulter le Décret n° 2017-1381 du 12 octobre 2016 relatif aux conditions de délivrance de verres correcteurs ou de lentilles de contact oculaire correctrices et aux règles d'exercice de la profession d'opticien-lunetier

Myopie

Un œil myope est un œil dont la puissance est trop importante par rapport à sa longueur, ainsi l'image d'un objet lointain se forme en avant de la rétine.
Il en résulte une vision floue de loin proportionnelle à la valeur de la myopie.
En revanche, les myopes peuvent voir net en vision de près à une distance qui varie en fonction de leur myopie.
Sur votre ordonnance, sa valeur est précédée d'un signe -, par exemple -2.25

schéma d'un œil myope
œil myope

Hypermétropie

Un œil Hypermétrope (à l'inverse d'un œil myope) est un œil dont la puissance est trop faible par rapport à sa longueur, ainsi l'image d'un objet lointain se forme en arrière de la rétine.
Il en résulte une vision floue de loin comme de près proportionnelle à la valeur de l'hypermétropie.
Toutefois, si la valeur de l'hypermétropie est faible, et(/ou) que le sujet est jeune, les hypermétropes peuvent compenser cette hypermétropie en accommodant et continuer à voir net à toute distance, en revanche cet excès d'accommodation entraîne souvent des troubles asthénopiques (fatigue visuelle...).
Sur votre ordonnance, sa valeur est précédée d'un signe +, par exemple +0.75

schéma d'un œil hypermétrope
œil hypermétrope

Que ce soit dans le cas de la myopie ou de l'hypermétropie, lorsqu'elle n'est pas compensée, la vision est floue !

myopie_hypermetropie.jpg

Astigmatisme

Un œil astigmate est un œil dont la puissance n'est pas la même dans toutes les directions.
L'astigmatisme est très fréquent, et s'additionne souvent à de la myopie ou de l'hypermétropie.

Lorsqu'il n'est pas compensé, la vision résultante est floue, comme si "elle était étirée dans une direction"
Sur votre ordonnance, sa valeur est généralement placée entre parenthèses, et est complétée par un axe en degrés, par exemple (-1.75 à 95°)

Astigmatisme direct
astigmatisme_direct.jpg
Astigmatisme inverse
astigmatisme_inverse.jpg
Astigmatisme oblique
astigmatisme_oblique.jpg

On peut dépister un astigmatisme grâce à ce test :
Cliquez sur l'image ci-contre pour l'afficher en grand, si vous voyez une ou plusieurs directions plus nettes, vous devez certainement avoir de l'astigmatisme !
Remarque : vous pouvez artificiellement créer un astigmatisme sur un de vos yeux en "tirant" légèrement vos paupières comme ceci !

Test d'astigmatisme
test d'astigmatisme

Presbytie

La presbytie peut se schématiser par une perte continue d'élasticité de l'œil, c'est à dire que le cristallin perd de sa capacité d'accommodation (augmentation de sa puissance).

en vision de près, l'image de l'objet A se forme derrière la rétine
œil_repos.jpg
le cristallin accommode en faisant augmenter sa puissance
œil_accommodant.jpg



En effet l'œil perd petit à petit sa faculté d'accommodation, et les signes gênants s'observent en moyenne à partir de 40 ans, ces signes sont :
- difficultés de lecture prolongée
- besoin d'éloigner ce que l'on veut lire ("bras qui s'allongent !")
- "chercher la lumière" pour compenser la baisse de vision
La vision devient fluctuante au bout de quelques minutes, et des maux de tête peuvent apparaître ainsi que des douleurs oculaires.

Deux solutions s'offrent à vous :

- Soit vous faites comme si de rien n'était, jurant que non, vous n'êtes pas presbytes !
- Soit vous optez pour des lunettes correctrices de près ou progressives, sachant que si vous optez pour des verres progressifs, cela ne signifie pas que vous devrez les porter tout le temps, c'est juste que ces verres permettent de ne pas avoir à enlever ses lunettes pour voir de loin.

Remarque sur les "lunettes loupes"

Comme vous le savez, vous pouvez trouver chez les opticiens, les pharmaciens, ou en grande surface, des lunettes "prémontées" pour quelques euros, afin voir de près. Ces lunettes sont pratiques mais vous devez garder à l'esprit qu'elles ne sont pas centrées ni prescrites pour vous.
la correction des deux yeux y est la même et le centrage est standard, ainsi, il est conseillé de ne les porter que ponctuellement, car si vous les portez de manière prolongée, vous risquez de faire travailler vos yeux de manière non coordonnée, et ainsi de fatiguer rapidement.

La cataracte

En introduction, voici deux peintures du peintre Claude Monet (1840-1926).
Il a peint exactement comme il le percevait, le même tableau au même endroit, à une vingtaine d'années d'intervalle, avant l'apparition de sa cataracte, puis après.

Peint sans cataracte
claude_monet_avant.jpg
Peint avec cataracte
claude_monet_apres.jpg

La cataracte est un "opacissement progressif du cristallin" touchant généralement les personnes âgées de plus de 65 ans, commençant souvent par un des deux yeux, avant de généralement toucher l'autre.

En effet, au niveau du cristallin (qui ressemble à une lentille transparente), se développent des opacités, qui au fur et à mesure de leur progression, affectent la vision :
- Baisse progressive de la vue, qui en général commencent en vision de loin
- Trouble de la vision des couleurs (car les opacités,tendent vers le brun orangé)
- Gène face à la lumière vive, dûe à diffraction interne du cristallin.

La solution est simple, elle consiste à remplacer le cristallin par un implant, qui est généralement placé dans la capsule ("sac" translucide entourant le cristallin).

le cristallin et sa capsule
cataracte
La cataracte secondaire

Généralement, dans les deux années suivant l'opération, on peut avoir l'impression que "la cataracte revient" !
En fait, cela est très fréquent et s'appelle la cataracte secondaire. C'est simplement la capsule (qui est conservée lors de la chirurgie) qui s'opacifie à son tour; le remède est rapide et efficace, et consiste en un traitement par laser au niveau de la zone opacifiée de la capsule

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge)

La DMLA est une affection de la rétine centrale (appelée macula) qui touche plus d'un million de personnes en France.
Elle se traduit par une baisse de la sensibilité de la vision centrale, celle même qui sert pour la lecture. Bien que très invalidante, la DMLA ne rend jamais totalement aveugle puisque la partie périphérique de la rétine n'est pas touchée.

Il en existe deux formes distinctes :

- La forme sèche, où les cellules réceptrices disparaissent peu à peu, il n'existe pas pour l'instant de traitement hormis les mesures préventives citées plus bas.
- La forme exsudative (appelée aussi humide) qui se traduit par une prolifération de nouveaux vaisseaux anormaux (néovaisseaux) derrière la rétine. Ces vaisseaux produisent des hémorragies, qui provoquent alors un soulèvement de la rétine et rapidement une baisse de la vision centrale et des déformations de la vision centrale (métamorphopsies, voir plus bas le test de la grille d'Amsler).
Pour cette dernière, un traitement rapide est conseillé, car la perte de vision est rapide. Ce traitement consiste généralement en des injection intra-vitréennes permettant de ralentir la formation de néo-vaisseaux.

Comment prévenir l'appartition de la DMLA

Il convient de rappeler que l'apparition de la DMLA est multifactorielle:

- L'âge, comme son nom l'indique, elle peut apparaître à partir de 50 ans
- L'hérédité, comme beaucoup de "maladies", la DMLA a un facteur héréditaire important
- Le surpoids, en effet, une alimentation équilibrée combinée à l'effort physique ont un effet bénéfique pour la prévenir (comme d'autres maladies par ailleurs)
- La lumière, évitez de vous exposer à de trop fortes luminosités sans protection adaptée.
Lunettes de soleil en extérieur, mais aussi les sources lumineuses comme les LED, qui sont notamment présentes dans nos écrans (ordinateurs, tablettes, smartphones ...), elles émettent une lumière très puissante, avec un pic dans le bleu-violet (partie la plus énergétique de la lumière visible), ainsi nous vous conseillons de porter des verres adaptés comme le traitement Crizal Forte Prevencia® d'Essilor®, qui vous protège entre autres de cette lumière trop forte.
- L'alimentation, une alimentation riche en Oméga 3 a un rôle protecteur pour la rétine, ainsi il est conseillé de consommer du poisson, de l'huile de colza par exemple.
Il est bénéfique aussi de consommer des caroténoïdes (carottes, tomates, agrumes...) , des anti-oxydants (vitamine C et E, sélénium, zinc...)
- Le tabac, c'est prouvé, il a un rôle connu dans l'apparition de la DMLA

Dans tous les cas, un suivi ophtalmologique est important.

Utilisation de cette grille : cachez l'un de vos yeux, avec l'autre, fixez le point central.
Si vous voyez à un ou plusieurs endroits, des lignes qui se déforment, disparaissent, ou se rapprochent, il est possible que vous soyez atteint de DMLA.
Voir les exemples donnés ci-dessous.

Ce test n'est pas suffisant et un avis médical est nécessaire au diagnostique. En effet, votre ophtalmologiste, par des examens objectifs (angiographies, OCT, fond d'œil ...) est à même de déceler une anomalie de la rétine, et donc de la traiter de manière précoce.